Hiver 2014, médaille de bronze des hivers les plus chauds

1epgw26

La fin de l’hiver approche à grands pas et l’hiver 2014 est sur le podium des hivers les plus doux depuis 50 ans, après 2007 et 1990.

L’excédent de température sera de l’ordre de 1.8°C. Parmi les faits marquants, on notera qu’il a très peu gelé. A Paris par exemple, on comptabilise 3 jours de gel contre 18 habituellement. Au bord de la méditerranée aucun. Sur la façade atlantique, à Nantes et Bordeaux par exemple, il y a d’habitude 19 jours de gel en hiver. En 2014, il n’aura gelé que 6 fois à Bordeaux et 9 fois à Nantes. A Lille, il a gelé 3 fois mois que la normale (9 jours contre 27 jours). Même dans l’Est, le nombre de jours de gel est inférieur de 25% à 30% aux normales saisonnières.

Côté précipitations, les plaines ont été épargnées par la neige mais pas par la pluie. Dans de nombreuses villes du sud-est et de l’ouest de la France, les précipitations de l’hiver 2014 ont battu tous les records.

Au final, la température anormalement clémente a perturbé la végétation dans son cycle de repos et de croissance mais les ménages ont fait des économies sur leur facture de chauffage 2014. Reste à savoir si ces économies se reporteront sur la consommation ou les loisirs. Enfin, il est bon de rappeler qu’en Octobre, deux météorologues en quête de célébrité annonçaient à grands renforts médiatique l’hiver le plus froid depuis 100 ans… Les fournisseurs d’énergie qui l’ont cru auraient mieux fait de prendre une couverture financière pour compenser leur perte de revenus… quand on vous dit que les prévisions fiables ne dépassent pas deux semaines!

1 commentaire sur “Hiver 2014, médaille de bronze des hivers les plus chauds

Laisser un commentaire