Ce que vos concurrents font déjà !

Oktoberfest

La conférence européenne de l’association de la gestion du risque météo s’est déroulée du 8 au 10 octobre à Munich dans les locaux du réassureur Munich Re. Elle a réuni les acteurs principaux du marchés que sont les assureurs, réassureurs, courtiers et fournisseurs de données météo. Elle a aussi fait la part belle aux météorologues, aux climatologues et aux entreprises météo-sensibles venues expliquer comment elles gèrent le risque météo au quotidien à l’aide de produits de couverture financière. Deux constats s’imposent :

  1. La variabilité climatique augmente et fait peser un risque financier plus lourd sur les entreprises
  2. Si vous ne gérez pas encore le risque météo, dépêchez-vous… vos concurrents ne vous ont pas attendu !

Lire la suite

Eté 2015 : Faites vos jeux

roulette

L’été pourri vous a coûté beaucoup d’argent ? Et l’été prochain, continuerez-vous à parier sur la météo ou préférerez-vous assurer vos ventes?

Les vacances sont finies, le beau temps est revenu, trop tard. C’est l’heure du bilan.

Lire la suite

El Niño : la variabilité climatique coûte cher si elle n’est pas gérée

el-nino


Extraits choisis de l’interview parue sur Atlantico.fr le 29 juin 2014

Le phénomène « El Niño » est bien connu puisque c’est un phénomène cyclique qui se produit une à deux fois par décennie. Il n’est qu’un élément parmi d’autres qui contribuent à la modification de la variabilité climatique, c’est-à-dire l’écart entre la météo observée et sa valeur normale. Le phénomène touche l’Australie, l’Inde, l’Asie du Sud Est mais aussi l’Amérique du Nord, du Sud et le Canada. Mais l’Europe est aussi concernée et l’Organisation Météorologique Mondiale rappelle l’augmentation significative du nombre, de la durée et de l’intensité des anomalies météorologiques un peu partout dans le monde.

Lire la suite

La gestion du risque météo en entreprise a un nouveau blog

New

Voici déjà deux ans que meteosensibilite.com analyse et commente les liens entre les aléas météo et l’économie.

Au total, ce sont plus de 150 contributions qui ont participé à la diffusion de connaissances autour du risque météo. En 2 ans, nous avons illustré les pertes que pouvait occasionner une météo anormale dans des secteurs aussi divers que l’énergie, l’agriculture, le textile, la boisson, le BTP, la voirie, le chocolat, la finance, etc.

A en juger par l’accroissement du trafic de ce site et la place qu’a pris la météo et ses conséquences sur l’économie dans les médias, la perception de l’importance du risque météo a changé. La succession de saisons anormales y est pour quelque chose, du printemps 2013 particulièrement froid et humide à l’hiver 2014 étonnamment clément.

Lire la suite