Bibliographie

La Gestion du Risque Météo en Entreprise, éditions Revue Banque (2011)

Couverture du livre de Jean-Louis Bertrand

Le temps, c’est de l’argent !  Un mois de décembre 2010 parmi les plus froids et neigeux des vingt dernières années, suivi d’un printemps 2011 anormalement précoce, chaud et sec, et d’un été d’abord humide et frais, puis presque trop chaud, et enfin d’un hiver qui tarde à arriver…

Cette forte variabilité météo engendre mécaniquement une plus grande volatilité du chiffre d’affaires et des résultats des entreprises dans de multiple secteurs d’activités, de l’énergie au tourisme en passant par la grande distribution, les boissons, l’agroalimentaire, le textile, le bâtiment, les transports et bien d’autres encore.

Deux entreprises sur trois subissent les aléas météo, ne parviennent pas à comprendre et interpréter leur performance d’une période à l’autre, peinent à établir des prévisions et des budgets fiables, ne peuvent saisir les opportunités quand elles se présentent et souffrent quand la météo devient défavorable, avec des conséquences financières souvent lourdes et parfois dramatiques.

Confrontées à des marges plus faibles et à une pression croissante pour améliorer la prévisibilité financière, certaines entreprises météo-sensibles ont décidé de s’adapter et de changer d’échelle grâce à une méthodologie et des outils plus sophistiqués pour identifier, quantifier, saisir les opportunités quand elles se présentent, réduire les conséquences financières des épisodes défavorables, ou transférer le risque météo à l’aide de produits dérivés climatiques ou d’assurances.

Retrouvez ce livre sur Amazon