Changement de paradigme : la météo se gère

umbrella woman yellow

Depuis plus de dix ans, je rencontre des entreprises à qui la météo a fait perdre de l’argent, parfois beaucoup. Mais en deux ans, la philosophie a changé : 2015 et le début 2016 ont vu une augmentation sans précédent du nombre d’entreprises qui s’assurent, se sont assurées ou sont sur le point de s’assurer contre les conséquences d’une météo défavorable.

Longtemps cantonnée au rang de fatalité, la météo est désormais un risque qui se gère comme les autres. Beaucoup l’ont compris et s’en félicitent, d’autres ont encore du mal à se résoudre à gérer ce nouveau risque. A mesure qu’arrivent les résultats des entreprises et que les anomalies météo continuent à se succéder, nous allons petit à petit constater que la météo n’a pas impacté les entreprises d’un même secteur de la même manière. Et pour cause, il y a désormais celles qui gèrent, et les autres.

Lire la suite

Parce qu’effervescence médiatique rime trop facilement avec changement climatique : Les 4 véritables questions à poser pendant la COP21

effervescence

« On ne reviendra pas au monde ancien ».

Cette phrase du président d’Engie, Gérard Mestrallet1, destinée à souligner encore davantage les enjeux de la transition énergétique plante l’ambiance dans laquelle se prépare la COP21. Annoncée à grands renforts médiatiques, ponctuée par des discours enflammés, alarmistes et trop souvent contradictoires, la grande conférence sur le climat est devenue, avant même d’avoir commencé, un théâtre d’affrontements dont il devient de plus en plus difficile de cerner les réelles finalités. Les enjeux sont pourtant bien là. La mise en œuvre de la transition énergétique est un défi majeur, car le secteur de l’énergie subit aujourd’hui une véritable révolution2.

Il y en a d’autres.

Lire la suite