MÉTÉO ET ÉCONOMIE III : le tourisme

TGV départs

Episode 3 – 14 octobre 2013

Focus de la semaine : Hébergement et restauration

Le tourisme en France pèse 80 milliards d’euros et représente 7% du PIB. Il va sans dire que la météo joue un rôle important dans la performance du secteur, et 2013 s’inscrit comme une année compliquée.

Personne n’a oublié la météo de ce début d’année. Entre janvier et mai, chaque mois, sans exception, a été anormalement froid, anormalement pluvieux et a été marqué par un déficit d’ensoleillement. Ces conditions se sont traduites en montagne par un très bon niveau d’enneigement et une fréquentation en hausse de 7% par rapport à 2012.

Lire la suite

Le manque à gagner, c’est bien une perte

neigeL’épisode neigeux que nous venons de traverser a été largement couvert par les médias. La neige fond, le trafic redevient fluide, et la vie va reprendre son cours normal. Une question a taraudé les journalistes et les citoyens : combien la neige a-t-elle couté ?
Le 12 mars, grâce aux travaux menés depuis plusieurs années et à une base de données d’analyse sectorielle de l’impact météo, la première estimation de 400 millions par jour (soit une fourchette de 600 à 1 200 millions d’euros en fonction de la durée du blocage) a été communiquée à la presse.

Lire la suite

Automne-Hiver : vendre le chaud, acheter le froid, ou l’inverse ?

Pour une entreprise, l’adaptation au changement climatique est en train de prendre une dimension très concrète : l’adaptation à la variabilité climatique.

Il ne s’agit plus seulement de se demander comment prendre en compte le carbone rejeté par l’entreprise, de se prémunir contre les catastrophes naturelles ou encore d’imaginer l’environnement dans lequel évoluera l’entreprise dans 30 ou 50 ans. On a bien du mal à donner un prix au carbone et encore plus à savoir quel est le taux d’intérêt qu’il faut utiliser pour actualiser les cash-flows à venir. Quant à savoir à quoi ressemblera l’entreprise dans 30 ou 50 ans, le monde court termiste de la finance, des investisseurs aux dirigeants, peine à se projeter au-delà de l’année à venir…

Lire la suite

Economie et météo : ne pas prévoir, c’est déjà gémir

« Eté pourri 2012 » est en train de devenir l’un des mots-clés les plus populaires du moment, à en juger par les millions de résultats que régurgitent les moteurs de recherche internet. Canicule sur la côte d’azur, mais fraicheur, pluie et nuages dès qu’on regarde un peu au nord ou à l’ouest. C’est les vacances, et cette météo n’est évidemment pas sans conséquence sur les activités touristiques.

Lire la suite