Risque météo et trésoriers d’entreprise

Les trésoriers consacrent des ressources considérables en hommes et en systèmes pour protéger leur entreprise des fluctuations de taux de change ou de taux d’intérêt. Ils utilisent des produits de couverture dès lors que ces risques sont susceptibles d’affecter la solidité financière ou la rentabilité de l’entreprise. Les trésoriers sont encore nombreux à ne pas avoir pris la mesure de l’importance du risque météo et de la nécessité de gérer son impact sur les comptes de l’entreprise.  Ils ont pourtant toutes les compétences pour le faire. Les raisons qui expliquent cette situation avaient été mises en évidence par l’enquête de l’ESSCA auprès des trésoriers membres de l’AFTE, de l’ATEB et de l’ATEL qui remonte à quelques années : pas de produits adaptés, manque de visibilité sur le traitement comptable… et surtout personne à qui parler. Les choses ont changé.

Lire la suite dans le Magazine du Trésorier

6300 cartons pour mieux prévoir demain!

Aujourd’hui seuls 10 à 20 % des observations réalisées depuis la création du service météorologique français en 1854 sont disponibles. 2 km de boites stockées aux Archives Nationales de Fontainebleau, contenant des relevés météo remontant au 18ème siècle attendent d’être ouvertes et exploitées. Ces données sont un véritable trésor. Elles vont permettre aux chercheurs de disposer de séries de données supplémentaires pour valider les modèles existants et mieux anticiper les changements à venir.

Lire la suite

Sensibles aux variations de température, les exemples de l’asperge et du melon

On ne peut pas commencer l’année sans s’intéresser à ce qui s’est produit l’année dernière. Dans le domaine de l’agriculture, plusieurs produits sont emblématiques de la météo-vulnérabilité.

Nous vous proposons ici deux articles intéressants, le premier sur l’asperge, produit très fragile et dont les prix de vente dépendent directement de la météo, et le second sur le melon, pour avoir une vision de la double problématique, presque de la double peine, à la fois au niveau de la production et au niveau de la consommation.

Sensible aux variations de température, « l’asperge est un vrai thermomètre ! » – Actualité Cambrai – La Voix du Nord.

Melon : une météo-sensibilité qui ne pardonne pas en 2011