La météo 2014 coûtera-t-elle encore plus cher à la filière horticole ?

serre

La météo du printemps 2013 a coûté cher à la filière horticole. Le manque de lumière et les températures anormalement basses n’ont pas fait que retarder les cultures. Les ventes de plantes ont chuté. La météo a pris les producteurs en tenaille. Les pertes résultent d’une baisse combinée des ventes et d’une hausse des coûts de production. Pour écouler les stocks, certains ont bradé quand c’était possible mais beaucoup ont jeté. Le problème ne se limite pas à la France. L’hiver long, le printemps froid et humide et l’été chaud ont fortement affecté les ventes de plantes en pot en Allemagne. La baisse des importations allemandes s’est répercutée aux Pays-Bas où les produits prêts à la vente se sont accumulés chez les producteurs avant d’être là encore bradés ou détruits.

Lire la suite