Le risque météo

ENGLISH VERSION | RETOUR A L’ACCUEIL

 

risk

Les conditions météo dictent le rendement des cultures et le prix de nombreuses matières premières et les effets des aléas météo sont répercutés sur les prix de revient. Les conditions météo influencent aussi nos comportements individuels de consommation. Les exemples ne manquent pas : en été, quand il fait anormalement chaud, on boit davantage ; au printemps, quand il fait anormalement froid, on chauffe plus et on n’achète pas les vêtements légers déjà en vitrine. Les décisions individuelles des consommateurs s’additionnent et impactent fortement l’économie. Des secteurs entiers, des entreprises de toutes tailles voient leur activité fluctuer au gré du temps qu’il fait et des anticipations du temps qu’il va faire.

L’énergie, les transports, le tourisme, l’agriculture, l’agro-alimentaire, le textile, la boisson, le BTP, les cosmétiques, les collectivités locales sont autant de secteurs pour lesquels la météo peut faire ou défaire le compte de résultat. Dans les pays industrialisés, les ventes de 7 entreprises sur 10 sont directement affectées par les aléas climatiques, pour un montant total des ventes représentant environ 30% du PIB.

Quand la météo est anormale, l’impact sur les ventes ou la rentabilité est considérable et impossible à anticiper pour les entreprises.

Les records météo de 2012 et leurs conséquences économiques

2012 : UNE SUCCESSION DE RECORDS
Source: WMO Provisional Statement on the State of Global Climate in 2012

 

On parle de risque météo quand une météo anormale détruit une production, fait chuter les ventes ou provoque l’augmentation des coûts.

 

Le risque météo n’est pas nouveau. Ce qui l’est, comme le souligne l’Organisation Météorologique Mondiale, c’est que le changement climatique accentue la variabilité naturelle de la météo et devient une source d’incertitude préoccupante pour de nombreuses entreprises. Quand la fréquence et l’intensité des anomalies météo augmentent, le risque de subir un écart plus important entre le résultat prévisionnel et le résultat réalisé augmente aussi. Pour les entreprises météo-sensibles qui sont cotées, il faut s’attendre à des avertissements sur résultats plus nombreux.

les conséquences économiques des anomalies météo

ÉCONOMIE : LES ANOMALIES MÉTÉO PÈSENT SUR DE NOMBREUX SECTEURS

 

Quand la météo affecte un secteur d’activité dans son ensemble, les entreprises ne la subissent pas de la même façon. La vulnérabilité météo de chaque entreprise dépend de la concentration géographique de son activité.

 
Demande, approvisionnement, diversité des produits, agilité et flexibilité de l’entreprise ou encore niveau d’intégration de la météo dans le pilotage opérationnel du business, sont autant d’éléments à prendre en compte pour gérer efficacement le risque météo à l’aide d’outils de couverture financière indicielle.