L’impact de la variabilité climatique sur l’économie

googles

Réconcilier les horizons temporels du changement climatique et de l’entreprise

Une nouvelle étude, qui vient d’être publiée par les analystes de Meteo Protect, montre que les efforts déployés par les chefs de gouvernements et les organisations internationales pour rallier les entreprises à la lutte contre le changement climatique ne sont pas couronnés de succès. Non seulement les entreprises ne sont pas actives, mais beaucoup d’entre elles n’ont pas conscience que leur activité est déjà fortement exposée aux conséquences du changement climatique.

Le Livre Blanc de Meteo Protect, qui modélise l’impact de la variabilité climatique sur les différentes catégories du PIB, montre que le changement climatique a déjà un impact significatif sur les profits des entreprises qui opèrent dans des secteurs exposés aux aléas de la météo. Il remet en cause la direction prise par la recherche empirique actuelle et l’approche consensuelle qui cherche à évaluer les conséquences potentielles du climat à horizon 2050. Cette étude propose une approche plus réaliste qui permet d’identifier à court-terme pourquoi et comment les secteurs économiques, en particulier les entreprises et les investisseurs, doivent dès maintenant gérer les risques climatiques.

Il est possible que l’ampleur des risques climatiques auxquels une majorité d’entreprises sont exposées soit une révélation pour de nombreux analystes, et même pour les dirigeants d’entreprise eux-mêmes. L’étude montre que chaque trimestre, la variabilité climatique est susceptible de détruire des milliards d’euros, et que ce risque n’est ni publié par les entreprises, ni même géré. La recherche de Meteo Protect propose de nouveaux indicateurs, objectifs et opérationnels pour mesurer le risque lié à la variabilité climatique. Sur cette base, il est possible de mettre en place des outils de couverture indiciels efficaces et simples. Cette nouvelle approche offre aux entreprises la possibilité de s’engager dès aujourd’hui pour intégrer la dimension climatique dans le pilotage stratégique de leur activité.

Investisseurs, gestionnaires d’actifs, analystes, cette étude (en anglais) est à lire absolument.

Télécharger l’étude