La météo clémente de l’hiver 2014 redonne du pouvoir d’achat aux français

pig-heating

L’hiver a été anormalement chaud. Entre le 1er décembre et le 28 février, il a fait en moyenne 1.8°C de plus que la normale, ce qui positionne l’hiver 2013-2014 au 3ème rang des hivers les plus doux. Conséquence : pour maintenir nos logements à 18°C, il a fallu dépenser moins d’énergie que d’habitude.

Ville par ville, découvrez combien vous avez économisé suivant que vous chauffez au gaz ou à l’électricité.

En moyenne en France, pour un appartement de 70 m2, l’économie est de 124€ pour un chauffage électrique et 77€ pour un chauffage au gaz.

Pour économiser davantage il fallait habiter Besançon (162€ pour le chauffage électrique et 101€ pour le gaz), Marseille (158€ et 98€) ou encore Laon (154€ et 95€), Charleville–Mézières (154€ et 95€), Clermont-Ferrand (152€ et 95€) ou Lille (142€ et 88€).

C’est en Bretagne que l’économie est la moins importante. Les Bretons qui se chauffent à l’électricité n’ont économisé que 61€ à Quimper, 63€ à Vannes, 67€ à Saint-Brieuc, 70€ à Rennes. Ceux qui se chauffent au gaz ont économisé 38€ à Quimper, 39€ à Vannes, 42€ à Saint-Brieuc et 44€ à Rennes.

A Paris, l’économie a été de 130€ pour le chauffage électrique et 81€ pour le chauffage au gaz.

carte de France des économies de chauffage au gaz

Économies moyennes réalisées par les foyers équipés d’un chauffage au gaz

carte de France des économies de chauffage électrique

Économies moyennes réalisées par les foyers
équipés d’un chauffage électrique

Les particuliers ne sont pas les seuls à avoir économisé de l’argent. Le budget de fonctionnement des collectivités locales qui supportent la facture de chauffage des écoles, crèches, gymnases et autres bâtiments publics a aussi bénéficié des largesses de la météo.

L’avenir dira si ces économies bénéficient effectivement à la consommation.