De l’influence de la météo sur la Bourse

Pour commencer l’année, un article sympathique sur l’influence que la météo peut exercer sur l’humeur des traders.

On est un peu en dehors du sujet de la météo-sensibilité des entreprises, mais c’est tout de même à lire: apparemment en regardant par la fenêtre le matin on peut assez bien prévoir si la bourse va monter ou baisser!

Pour en savoir plus:

Manicore – De l’influence de la météo sur la Bourse (Libération, novembre 2001).

La météo coute $485 milliards à l’économie américaine! Sans compter le coût des catastrophes naturelles (tempêtes, ouragans, inondations…)

Pour la première fois une étude complète paraît aux USA sur la météo-sensibilité de l’économie. Evelyn Browning, spécialiste de la prévision météo et consultante pour plusieurs entreprises importantes aux Etats-Unis, nous présente sa lecture d’une étude publiée par le Journal of the American Meteorological Society, qui traite de l’impact des anomalies météo sur un bon nombre de secteurs de l’économie et sur les états vus un par un.

Pour en savoir plus, je vous recommande la lecture de cet article en anglais :

Weather Costs U.S. Economy $485 Billion a Year! And That Doesn’t Include Hurricanes | Evelyn Browning Garriss | FINANCIAL SENSE.

Quand le dérèglement climatique dérègle le porte-monnaie

Article TF1.fr du 16 décembre 2011

La météo joue sur notre humeur mais elle influence également notre consommation. Et ça, les industriels s’y intéressent drôlement. Alors quand la météo s’emballe, c’est tout un système qui est chamboulé.

Un article intéressant qui pour une fois cite Metnext et Climpact