La variabilité climatique aux « Décodeurs de l’éco » – BFM Business

deco

La canicule est une des nombreuses anomalies climatiques qui affectent de plus en plus l’activité des entreprises. Obnubilés par l’impact du carbone sur le climat, politiques et ONG focalisent la communication sur le secteur de l’énergie et articulent le discours autour de l’augmentation de la température moyenne depuis une trentaine d’années. Or si la température moyenne a effectivement augmenté, la variabilité climatique, c’est-à-dire cette sorte d’oscillation des mini et maxi autour de la moyenne, a plus que doublé au cours de la même période. Les anomalies météo sont plus nombreuses, plus intenses, et plus longues.

Lire la suite

Le conundrum du changement climatique élude la question de la variabilité climatique

elephant in an elevator

Les questions posées par le changement climatique restent encore sources de nombreuses controverses. Le prestigieux Institut Niels Bohr (Center for Ice and Climate 1 ) de Copenhague vient récemment de récompenser, pour la première fois de son histoire, un glaciologue français pour ses recherches sur le cycle climatique. La remise de la médaille d’honneur a eu lieu le 26 novembre 2014 dernier. Cela relance les débats sur le véritable rôle des émissions de certains gaz à effet de serre. Ces débats, essentiels même si loin d’être tranchés, continuent cependant de négliger un élément essentiel qui affecte le quotidien de nombreuses entreprises, dans de très nombreux secteurs d’activité: la variabilité climatique dite de ‘court-terme’, celle qui va influencer de façon significative les chiffres d’affaires, le niveau des ventes, celui des stocks, la production et bien d’autres éléments encore…

Lire la suite

Sensibles aux variations de température, les exemples de l’asperge et du melon

On ne peut pas commencer l’année sans s’intéresser à ce qui s’est produit l’année dernière. Dans le domaine de l’agriculture, plusieurs produits sont emblématiques de la météo-vulnérabilité.

Nous vous proposons ici deux articles intéressants, le premier sur l’asperge, produit très fragile et dont les prix de vente dépendent directement de la météo, et le second sur le melon, pour avoir une vision de la double problématique, presque de la double peine, à la fois au niveau de la production et au niveau de la consommation.

Sensible aux variations de température, « l’asperge est un vrai thermomètre ! » – Actualité Cambrai – La Voix du Nord.

Melon : une météo-sensibilité qui ne pardonne pas en 2011

Stratégie – Météo-prévisibilité et météo-sensibilité | Le nouvel Economiste

Un excellent article de synthèse sur le thème de la météo-sensibilité, paru dans Le Nouvel Economiste le 24 novembre 2011.

C’est un fait, la météo influence le comportement d’achat des consommateurs. Et dans un contexte de crispation économique, l’information climatique devient même un enjeu stratégique non négligeable dès lors qu’elle permet d’anticiper les à-coups de la demande pour produire le bon produit, en bonne quantité et au bon moment. Et éviter ainsi rebut ou rupture de stock. Mais si les progrès en matière de prévisibilité météo peuvent changer la donne et influer dans beaucoup de secteurs dits “météo-sensibles”, l’exercice a ses limites.

Lire la suite sur le site du Nouvel Economiste.