Classement des secteurs de vente au détail exposés à la variabilité climatique

london1

Le chemin de la résilience au changement climatique

Une nouvelle étude publiée par Meteo Protect sur les ventes au détail en Grande Bretagne montre l’urgence de gérer les conséquences de la variabilité climatique sur les ventes de nombreux détaillants et grossistes. Le rapport analyse en détail la relation entre les ventes mensuelles et les aléas météo. Pour la première fois, pour chaque saison, les secteurs des ventes au détail sont classés en fonction de leur vulnérabilité à la variabilité climatique.

Cette étude fournit aux dirigeants d’entreprise une méthodologie d’analyse qui permet de calculer la contribution des conditions climatiques à la performance commerciale, et d’évaluer l’ampleur du risque financier auquel elle est exposée. Les classements publiés dans le document sont également un outil d’évaluation de risque que les analystes peuvent aisément mettre à profit.

Le risque climatique qui pèse le secteur des ventes au détail est susceptible de surprendre par son ampleur banques, analystes, investisseurs et régulateurs de marchés financiers. Il mérite que les gestionnaires de risque s’y intéressent au plus vite. Contrairement aux idées reçues, la diversification géographique ne permet pas de diminuer efficacement la vulnérabilité d’une entreprise aux aléas de la météo et les éléments factuels contenus dans le rapport sont de ce point de vue sans équivoque. La seule manière efficace de gérer ce risque et diminuer sa vulnérabilité au climat passe par l’utilisation de produits financiers qui indemnisent les entreprises en cas de météo défavorable. Si les entreprises deviennent résilientes chaque trimestre, chaque année, elles seront, par définition, résilientes aux effets à plus long terme du changement climatique.

La portée de cette étude ne s’arrête pas aux seuls secteurs des ventes au détail au Royaume Uni. Les méthodes et techniques utilisées et clairement exposées, sont aisément transposables aux autres pays et secteurs d’activités. Sans aucun doute, une étude qui changera la façon d’aborder la gestion du changement climatique.

Télécharger l’étude

La variabilité climatique aux « Décodeurs de l’éco » – BFM Business

deco

La canicule est une des nombreuses anomalies climatiques qui affectent de plus en plus l’activité des entreprises. Obnubilés par l’impact du carbone sur le climat, politiques et ONG focalisent la communication sur le secteur de l’énergie et articulent le discours autour de l’augmentation de la température moyenne depuis une trentaine d’années. Or si la température moyenne a effectivement augmenté, la variabilité climatique, c’est-à-dire cette sorte d’oscillation des mini et maxi autour de la moyenne, a plus que doublé au cours de la même période. Les anomalies météo sont plus nombreuses, plus intenses, et plus longues.

Lire la suite

COP 21 : aidez les entreprises à changer le climat

Cop21

A un peu plus de 200 jours de la 21ème conférence des Nations Unies sur le climat, les représentants politiques tenteront de trouver des solutions pour maintenir le réchauffement mondial en deçà de 2°C à horizon 2050. L’objectif est lointain et abstrait. En l’absence de gouvernement mondial, le risque est grand de n’aboutir qu’à une liste de bonnes intentions. Les entreprises, elles, sont globales.

Et si on abordait la COP21 autrement ?

lire la suite

Le conundrum du changement climatique élude la question de la variabilité climatique

elephant in an elevator

Les questions posées par le changement climatique restent encore sources de nombreuses controverses. Le prestigieux Institut Niels Bohr (Center for Ice and Climate 1 ) de Copenhague vient récemment de récompenser, pour la première fois de son histoire, un glaciologue français pour ses recherches sur le cycle climatique. La remise de la médaille d’honneur a eu lieu le 26 novembre 2014 dernier. Cela relance les débats sur le véritable rôle des émissions de certains gaz à effet de serre. Ces débats, essentiels même si loin d’être tranchés, continuent cependant de négliger un élément essentiel qui affecte le quotidien de nombreuses entreprises, dans de très nombreux secteurs d’activité: la variabilité climatique dite de ‘court-terme’, celle qui va influencer de façon significative les chiffres d’affaires, le niveau des ventes, celui des stocks, la production et bien d’autres éléments encore…

Lire la suite